Trouver une bonne assurance appartement quand on est locataire

02.10.17
Photo Trouver une bonne assurance appartement quand on est locataire

Le Collectif inter associatif de Lutte contre les Accidents de la vie Courante (CLAC) compte près de 11 millions d'accidents de la vie courante en 2013, dont 12 % des hospitalisations. Ces chiffres montrent la nécessité de souscrire une multirisque. Toutefois, comment trouver la meilleure assurance appartement destinée aux locataires ?

Les garanties incontournables

Pour les locataires, le contrat de couverture le plus évident reste la multirisque habitation. Effectivement, cette clause rassemble toutes les garanties indispensables dans un unique contrat, y compris la garantie dommage aux biens. Cette option couvre les dommages subis des biens. De plus, la garantie recours des voisins et des tiers rembourse les dommages causés à l'encontre les voisins. Néanmoins, la garantie vol, bris de vitre et dommages aux appareils électriques complète la MRH.

Néanmoins, les contrats plus spécifiques requièrent au minimum la garantie responsabilité civile locative. Effectivement, cette couverture protège l'assuré contre les risques locatifs. Ses risques concernent notamment le bâtiment du propriétaire. D'ailleurs, elle couvre les dommages occasionnés par l'imprudence du locataire, les incendies, les explosions et les dégâts des eaux. Lors d'un sinistre, le propriétaire apporte les preuves afin de mettre en cause la responsabilité civile. Du reste, une bonne assurance recouvre toutes ces garanties.

Les garanties optionnelles

En dehors des couvertures incontournables, les couvertures complémentaires sont tout aussi indispensables pour les locataires. Aussi, celui-ci doit inclure les options qui couvrent le mobilier (effets personnels, vêtements, meubles…) et les embellissements du logement opérés par le locataire. Il s'agit des travaux de ponçage, de la vitrification, de la peinture… Du reste, les embellissements réalisés par le locataire sont identifiés comme des biens mobiliers appropriés à ce dernier.

Dans le but de mieux se préparer contre les imprévus, les locataires ont intérêt à étendre leur couverture logement. Effectivement, il est recommandé de souscrire les couvertures contre le vol et le vandalisme, le bris de glace, les dommages aux appareils électroniques… De plus, les garanties optionnelles ou services (garantie des biens de valeur, des services d'assistance à domicile) semblent également indispensables. Suite à un sinistre, l'option confort apporte, effectivement, une première assistance.

L'assurance, une obligation pour le locataire

Le locataire a le devoir de souscrire une multirisque pour son logement, article 7 de la loi n° 89-462 du 6 juillet 1989 oblige. Effectivement, le bailleur réclame une attestation d'assurance avant de conclure le contrat de bail. Faute d'assurance, le locataire doit couvrir les éventuels dégâts perpétrés lors de sa période de location. Sans assurance, il doit également rembourser le propriétaire suite à un sinistre. Au pire, il risque une expulsion si le contrat de location en fait mention. Au minimum, il souscrit alors au contrat contre les risques locatifs.

Cependant, les exceptions à l'obligation légale concernent la location meublée, le logement de fonction et la location saisonnière. La location meublée représente un logement déjà équipé de meubles dans le but de faciliter la vie du locataire. Quant au logement de fonction, il s'agit d'une habitation attribuée par l'employer à son salarié sans lui réclamer de loyers. Phénomène en plein essor, la location saisonnière représente les logements loués pour les vacances. Cette location est directement conclue entre les particuliers ou nécessite un intermédiaire.